les Entretiens de Confucius — 01 Xueer

1-1 ()(Confucius /)(yuē)(dire /)(xué)(apprendre /)(ér)(et /)(shí)(temps /)()(pratiquer /)(zhī)(ce /)()(ne pas /)()(aussi /)(yuè)(plaisant /)()(..(interrogation) /)?(yǒu)(avoir /)(péng)(camarade /)()(de /)(yuǎn)(loin /)(fāng)(endroit /)(lái)(venir /)()(ne pas /)()(aussi /)()(plaisant /)()(..(interrogation) /)?(rén)(les gens /)()(ne pas /)(zhī)(comprendre /)(ér)(et /)()(ne pas /)(yùn)(mécontent /)()(ne pas /)()(aussi /)(jūn)()(gentilhomme /)()(..(interrogation) /)

[FR]1-1 Le Maître dit : « Apprendre et appliquer continuellement ce qu’on a appris n’est-il pas une chose plaisante? Avoir des amis venir de loin, n’est-il pas une grande joie ? Personne ne lui comprendre, mais n’en ressentir aucune peine, n’est-il pas un gentilhomme ? »

1-2 (yǒu)()(une personne(nom) /)(yuē)dire /)()(.. /)(wéi)(faire /)(rén)(personne /)()(.. /)(xiào)(filial /)()(fraternel /)(ér)(et /)(hào)(aimer /)(fàn)(offenser /)(shàng)(supérieur /)(zhě)(..(ceci) /)(xiǎn)(rare /)()(..(confirmation) /)()(ne pas /)(hào)(aimer /)(fàn)(offenser /)(shàng)(supérieur /)(ér)(et /)(hào)(aimer /)(zuò)(provoquer /)(luàn)(confusion /)(zhě)(..(ceci) /)(wèi)(pas encore /)(zhī)(.. /)(yǒu)(avoir /)()(..(confirmation) /)(jūn)()(gentilhomme /)()(travailler /)(běn)(racine /)(běn)(racine /)()(établir /)(ér)(et /)(dào)(principe /)(shēng)(naitre /)(xiào)(filial /)()(fraternel /)()(.. /)(zhě)(..(ceci) /)()(.. /)(wéi)(être /)(rén)(REN /)(zhī)(de /)(běn)(racine /)()(..(interrogation rhétorique) /)

[FR]1-2 You Zi dit : «Parmi les hommes naturellement enclins à respecter leurs parents, à aimer leurs frères et soeurs, peu aiment à résister à leurs supérieurs. Un homme qui n’aime pas à résister à l’autorité, et cependant aime à provoquer des confusion, ne s’est pas encore rencontré. Le sage(REN) donne son principal soin à la racine. Une fois la racine établit, la Voie peut naître. L’affection envers nos parents et nos frères et soeurs sont comme la racine de vertu (REN). »

1-3 ()(Confucius /)(yuē)(dire /)(qiǎo)(intelligent /)(yán)(discours /)(lìng)(commander /)()(apparence /)(xiǎn)(rare /)()(..(confirmation) /)(rén)(REN /)

[FR]1-3 Le Maître dit : Chercher à plaire aux hommes par des discours étudiés et un extérieur composé est rarement signe de plénitude humaine (REN).

1-4 (zēng)()(une personne(nom) /)(yuē)(dire /)()(Je /)()(jour /)(sān)(trois /)(xǐng)(réfléchir /)()(mon /)(shēn)(corp /)(wèi)(faire /)(rén)(personne /)(móu)(planifier /)(ér)(et /)()(ne pas /)(zhōng)(fidèle /)()(..(interrogation) /)()(avec /)(péng)(camarade /)(yǒu)(ami /)(jiāo)(interagir /)(ér)(et /)()(ne pas /)(xìn)(fidélité /)()(..(interrogation) /)(chuán)(enseigner /)()(ne pas /)()(pratiquer /)()(..(interrogation) /)

[FR]1-4 Zeng Zi dit : Je m’examine chaque jour sur trois choses : si, traitant une affaire pour un autre, je ne l’ai pas traitée sans loyauté ; si, dans mes relations avec mes amis, je n’ai pas manqué de sincérité ; si je n’ai pas négligé de mettre en pratique les leçons que j’ai reçues.

1-5 ()(Confucius /)(yuē)(dire /)(dǎo)(manager /)(qiān)(mille /)(shèng)(chariot de guerre /)(zhī)(de /)(guó)(état vassal /)(jìng)(respecter /)(shì)(affaire /)(ér)(et /)(xìn)(fidélité /)(jié)(modérer /)(yòng)(dépense /)(ér)(et /)(ài)(aimer /)(rén)(gens /)使(shǐ)(utiliser /)(mín)(peuple /)()(avec /)(shí)(temps /)

[FR]1-5 Le Maître dit: Pour manager un état vassal de mille chariots de guerre : on doit respecter ses propres responsabilités et rester fidèle; on doit controller ses dépense, et aimer ses peuple; employer ses peuples à bonnes saisons.

1-6 ()(Confucius /)(yuē)(dire /)()()(disciple /)()(entrer /)()(..(conditionnel) /)(xiào)(filial /)(chū)(sortir /)()(..(conditionnel) /)()(fraternel /)(jǐn)(attentif aux détails /)(ér)(et /)(xìn)(fidélité /)(fàn)(tout /)(ài)(aimer /)(zhòng)(les gens /)(ér)(et /)(qīn)(approcher /)(rén)(REN /)(xíng)(agir /)(yǒu)(avoir /)()(restée /)()(force /)()(..(conditionnel) /)()(avec /)(xué)(apprendre /)(wén)(littérature /)

[FR]1-6 Le Maître dit : Un jeune homme, dans la maison, doit aimer et respecter ses parents (XIAO). Hors de la maison, il doit aimer ses amis. Il doit être attentif et sincère (XIN) dans ses paroles ; aimer tout le monde, puis se lier plus étroitement avec les hommes d’humanité(REN). Ces devoirs remplis, s’il lui reste des forces, il peux les emploie à étudier la littérature.

1-7 ()(xià)(une personne(nom) /)(yuē)(dire /):(xián)(respecter /)(xián)(personne qui a de vertu /)()(changer /)()(jolie apparence /),(shì)(servir /)()(père /)()(mère /)(néng)(pouvoir /)(jié)(épuiser /)()(ses /)()(force /),(shì)(servir /)(jūn)(supérieur /)(néng)(pouvoir /)(zhì)(dépenser /)()(ses /)(shēn)(corps /),()(avec /)(péng)(comarades /)(yǒu)(aims /)(jiāo)(interagir /)(yán)(parler /)(ér)(et /)(yǒu)(avoir /)(xìn)(fidélité /)(suī)(même si /)(yuē)(dire /)(wèi)(pas encore /)(xué)(étudié /),()(Je /)()(devoir /)(wèi)(appeller /)(zhī)(lui /)(xué)(étudié /)()(..(confirmation) /)!

[FR]1-7 Zi Xia dit : Celui qui, au lieu d’aimer les plaisirs, aime et apprendre avec les hommes sages, qui aide ses parents de toutes ses forces, qui se dépense tout entier au service de son supérieur, qui avec ses amis parle sincèrement (XIN) , même si on me dirait qu’un tel homme n’a pas étudié, j’affirmerais qu’il a étudié.

1-8 ()(Confucius /)(yuē)(dire /):(jūn)()(gentilhomme /)()(ne pas /)(zhòng)(lourd /)()(..(conditionnel) /)()(ne pas /)(wēi)(digne /),(xué)(apprendre /)()(..(conditionnel) /)()(ne pas /)()(solid /),(zhǔ)(** mette au premier rang** /)(zhōng)(loyauté /)(xìn)(fidélité /),()(ne jamai /)(yǒu)(ami /)()(ne pas /)()(comme /)()(lui-même /)(zhě)(..(ceci) /),(guò)(erreur /)()(..(conditionnel) /)()(ne pas /)(dàn)(peur /)(gǎi)(changer /)

[FR]1-8 Le Maître dit : Si une personne manque de confiance, il ne sera pas respecté et sa connaissance ne sera pas solide. Il doit mettre au premier rang la loyauté (ZHONG) et la fidélité (XIN) ; il ne doit pas traiter ses amis inférieur que lui-même ; s’il tombe dans un erreur, qu’il doit avoir le courage de s’en corriger.

1-9(zēng)()(une personne(nom) /)(yuē)dire /)(shèn)(prudent /)(zhōng)(fin /)(zhuī)(remonter /)(yuǎn)(loin(déluge) /),(mín)(peuple /)()(vertu /)(guī)(retourner /)(hòu)(épais /)()(..(confirmation) /)

[FR]1-9 Zeng Zi dit : « Si le prince rend les derniers devoirs à ses parents avec un vrai zèle et honore par des offrandes ses ancêtres même éloignés, la Vertu refleurira parmi le peuple. »

1-10 ()(qín)(une personne(nom) /)(wèn)(demander /)()(..(prep) /)()(gòng)(une personne(nom) /)(yuē)(dire /):()()(Confucius /)(zhì)(arriver /)()(..(prep) /)(shì)(un /)(bāng)(état vassal /)()(..(emphatique) /),()(toujours /)(wén)(recevoir /)()(leur /)(zhèng)(l’administration de l’État /)(qiú)(demander /)(zhī)(les (informations) /)()(..(interrogation) /)?()(ou /)()(offre /)(zhī)(les (informations) /)()(..(interrogation) /)?()(gòng)(une personne(nom) /)(yuē)(dire /):()()(Confucius /)(wēn)(bénin /)(liáng)(gentil /)(gōng)(respectueux /)(jiǎn)(épargnant /)(ràng)(courtois /)()(..(result) /)()(obtenir /)(zhī)(les (informations) /)()()(Confucius /)(zhī)(de /)(qiú)(désirer /)(zhī)(.. /)()(..(emphatique) /)()(.. /)(zhū)(.. /)()(differente /)()(.. /)(rén)(les gens /)(zhī)(de /)(qiú)(désirer /)(zhī)(.. /)()(..(interrogation) /)!

[FR]1-10 Zi Qin adressa cette question à Zi Gong : « Quand ne pasre Maître arrive dans un état vassal, il reçoit toujours des renseignements sur l’administration de l’État. Est-ce lui qui les demande au prince, ou bien est-ce le prince qui les lui offre ? » Zi Gong répondit : « ne pasre Maître est bénin, gentil, respecteux, éparnant et courtois. C’est avec ces vertus qu’il a obtenu ces informations. Même s’il désire quelque chose, ce qu’il désire serrait différent que ceux des autres personnes. »

1-11 ()(Confucius /)(yuē)(dire /)()(père /)(zài)(vivant /)(guān)(observer /)()(ses /)(zhì)(intentions /),()(père /)()(mort /)(guān)(observer /)()(ses /)(xíng)(conduites /)(sān)(trois /)(nián)(an /)()(ne pas /)(gǎi)(changer /)()(..(prep) /)()(père /)(zhī)(de /)(dào)(Voie /),()(pouvoir /)(wèi)(appeller /)(xiào)(filial /)()(..(confirmation) /)

[FR]1-11 Le Maître dit : «Du vivant de son père, observez les intentions d’un homme. Après la mort de son père, observez sa conduite. Si, durant les trois ans, il ne dévie pas de la voie de son père, on pourra dire qu’il pratique la piété filiale(XIAO). »

1-12 (you)()(une personne(nom) /)(yuē)dire /):()(les règles de la bienséance /)(zhī)(de /)(yòng)(usage /),()(harmonie /)(wéi)(être /)(guì)(précieux /),(xiān)(ancien /)(wáng)(souverain /)(zhī)(de /)(dào)(Voie /),()(ceci /)(wéi)(être /)(měi)(excellent /),(xiǎo)(petit /)()(grand /)(yóu)(conformer /)(zhī)(le (harmonie) /)(yǒu)(avoir /)(suǒ)(..(quelque chose) /)()(ne pas /)(xíng)(marcher /),(zhī)(savoir /)()(harmonie /)(ér)(et /)()(apporter harmonie /)()(ne pas /)()(avec /)()(les règles de la bienséance /)(jié)(régler /)(zhī)(le /),()(aussi /)()(ne pas /)()(pouvoir /)(xíng)(marcher /)()(..(emphatique) /)

[FR]1-12 You Zi dit : « Dans l’usage des les règles de la bienséance, (LI), le plus précieux est l’harmonie. Ceci est la partie le plus importante des règles des anciens souverains. Toutes les actions, grandes ou petites, s’y conforment. S’il y a une chose qui ne marche pas, une fois vous savez c’est quoi l’harmonie, vous pouvez apporter l’harmonie et régler ce problème. Mais si on ne le régler pas par les règles de la bienséance, ceci ne fonctionnera pas non plus. »

1-13 (yǒu)()(une personne(nom) /)(yuē)dire /)(xìn)(fidélité /)(jìn)(proche /)()(..(prep) /)()(loyauté personnelle /)(yán)(discours /)()(pouvoir /)()(accomplir /)()(..(emphatique) /)(gōng)(attitude de respect /)(jìn)(proche /)()(..(prep) /)()(les règles de la bienséance /)(yuǎn)(loin /)(chǐ)(honte /)()(déshonneur /)()(..(emphatique) /)(yīn)(motivation /)()(ne pas /)(shī)(perdre /)()(ses /)(qīn)(relationship proche /),()(aussi /)()(pouvoir /)(zōng)(suivre /)()(..(emphatique) /)

[FR]1-13 You Zi dit : « La qualité de fidélité se trouve dans les gens qui apprécient loyauté personnelle; on garde toujours ses promesse. L’attitude de respecte se trouve dans les gens qui apprécient les règles de la bienséance. on est éloigné de la honte et le déshonneur. Quand décidier une chose, considérer les relations approche dans la motivation. Ceci est aussi une personne honorable à qui vous pourrez suivre. »

1-14 ()(Confucius /)(yuē)(dire /):(jūn)()(gentilhomme /)(shí)(nourriture /)()(ne pas /)(qiú)(rechercher /)(bǎo)(assouvissement /),()(habitation /)()(ne pas /)(qiú)(rechercher /)(ān)(commodité /),(mǐn)(agile /)()(..(prep) /)(shì)(affaire /)(ér)(et /)(shèn)(vigilant /)()(..(prep) /)(yán)(parole /),(jiù)(approcher /)(yǒu)(dào)(hommes vertueux /)(ér)(et /)(zhèng)(rectifier /)(yān)(.. /),()(pouvoir /)(wèi)(appeller /)(hào)(aimer /)(xué)(apprendre /)()(..(emphatique) /)()(déjè /)

[FR]1-14 Le Maître dit : «Un homme honorable qui ne recherche pas la satisfaction de son appétit dans la nourriture, ni ses commodités dans son habitation, qui est agile en affaires et vigilant avec ses paroles, qui se rectifie auprès des hommes vertueux, celui-là a un véritable désir d’apprendre. »

1-15 ()(gòng)(une personne(nom) /)(yuē)(dire /)(pín)(pauvre /)(ér)(mais /)()(ne pas /)(chǎn)(flatteur /),()(riche /)(ér)(mais /)()(ne pas /)(jiāo)(arrogant /),()(que pensez vous /)()(comme ceci /)?()(Confucius /)(yuē)(dire /):()(correct /)()(..(emphatique) /)(wèi)(pas encore /)(ruò)(comme /)(pín)(pauvre /)(ér)(mais /)()(content /),()(riche /)(ér)(mais /)(hào)(aimer /)()(les règles de la bienséance /)(zhě)(..(ceci) /)()(..(emphatique) /)()(gòng)(une personne(nom) /)(yuē)(dire /):(shī)(le Livre des Odes /)(yún)(dire /):()(comme /)(qiē)(couper /)()(comme /)(cuō)(limer /),()(comme /)(zhuó)(tailler /)()(comme /)()(polisser /),()(.. /)()(ceci /)(zhī)(de /)(wèi)(dire /)()(..(interrogation) /)?()(Confucius /)(yuē)(dire /)()(A person (name) /)()(..(emphatique) /)!(shǐ)(commencer /)()(pouvoir /)()(avec /)(yán)(parler /)(shī)(odes /)()(..(déjà) /)()(..(confirmation) /)(gào)(parler /)(zhū)(quelque choses /)(wǎng)(passées /)(ér)(et /)(zhī)(savoir /)(lái)(venir /)(zhě)(.. /)

[FR]1-15 Zi Gong dit : « Si une personne, étant pauvre, ne flatte pas, ou étant riche, n’est pas arrogant ? Que pensez-vous?» Le Maître répondit : « c’est correct ; mais ce sera encore mieux si cette personne vit content dans la pauvreté, ou apprécie à pratiquer les règles de la bienséance au milieu des richesses.» Zi Gong répliqua : « On lit dans le Livre des Odes : Coupez et limez, taillez et polissez. Ces paroles n’ont-elles pas le même sens ? » Le Maître repartit : « Seu Zi Gong, je peux enfin parler avec toi du Livre des Odes ! À partir de toutes ces information que tu est données, tu peut comprendre quelque chose nouvelle. »

1-16 ()(Confucius /)(yuē)(dire /):()(ne pas /)(huàn)(affliger /)(rén)(les gens /)(zhī)(de /)()(ne pas /)()(me /)(zhī)(comprendre /),(huàn)(affligez /)()(ne pas /)(zhī)(comprendre /)(rén)(les gens /)()(..(emphatique) /)

[FR]1-16 Le Maître dit : « Ne vous affligez pas de ce que les autres ne vous comprenez pas ; affligez-vous de ne pas comprendre les autres. »

Related Post

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *